LE PETIT CANON | La Petite Brève (An 2017, N°3)
798
post-template-default,single,single-post,postid-798,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,columns-3,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

La Petite Brève (An 2017, N°3)

La Petite Brève (An 2017, N°3)

Bonjour les curieux,

 

Le week-end dernier, j’ai eu le plaisir de passer quelques heures avec monsieur André Montulet, vigneron passionné et passionnant du petit village de Saint André. Je vous avais déjà parlé brièvement de ses vins dans une précédente Petite Brève, son Pinot Blanc et son Pinot Gris.

 

Notre entrevue a débuté avec un rapide parcours dans le vignoble. Les petits pieds de chardonnay, en provenance directe de la Bourgogne, sont très beaux, les pieds de pinot un peu surélevés.

Monsieur Montulet a décidé d’empierrer ses pieds de vigne pour y amener un maximum de chaleur. Le terrain est parfaitement entretenu, les pieds bien alignés, la vue sur la vallée est tout simplement magnifique.

Ensuite, direction la cuverie.

2 cuves de 500l sont réservées pour la récolte du pinot gris et du pinot blanc, et une nouvelle cuve de 290l renferme le nouveau bébé du vigneron : le premier chardonnay du domaine.

2016 sera une année pauvre pour le Pinot Gris : seulement une trentaine de litres ont pu être récoltés.

 

 

 

 

… puis est arrivé le moment de déguster et d’apprendre…

Nous avons commencé par un pinot noir, une occasion de découvrir ce qu’est une odeur de réduction, le vigneron m’avait prévenu :-)… ; une belle occasion d’apprendre, de discuter de ce défaut, d’étudier les solutions pour l’éviter…

J’ai particulièrement apprécié ce moment où le vigneron partage son apprentissage de la vigne.

Nous sommes alors passés à la dégustation aux cuves.

Le Pinot Gris m’a surpris avec une robe légèrement saumonée. J’apprends alors que les raisins étaient bien mûrs lors de la récolte (légère sur maturation ?), ce qui peut expliquer cette magnifique couleur.

Le nez est très fruité, un peu exotique. En bouche, le vin tapisse rapidement tout le palais. Les arômes sont discrets, la longueur pas encore présente… laissons-le encore un peu se reposer, nous sommes persuadés qu’il va se réveiller… reste à voir si la faible quantité de ce millésime 2016 donnera naissance à une cuvée spécifique…

On arrive au Pinot Blanc. Le nez est accrocheur, de la pêche, des fruits exotiques,

Les arômes se développent en bouche, une touche citronnée clôture la gorgée, qui se prolonge, qui se prolonge.

… et puis, le Chardonnay… nous l’attendions.

Son nez est surprenant : fruité, pêche ananas…. Et puis on déguste… superbe finesse, de la délicatesse avec une touche ‘vert’ citronnée pour terminer. On aime. C’est beau. C’est agréable.

Comme tous les vins du domaine, une addiction s’installe ; La première gorgée appelle la seconde, et ainsi de suite.

On goûte à nouveau, on compare, on discute.

Arrive un millésime 2004 du Pinot Blanc sur la table. La robe jaune s’est intensifiée, l’oxydation dévoile des arômes de noix, de pommes, … qu’on retrouve dans la bouche. Le vin est court, dévoilant un léger déclin, mais il est loin d’être passé. Il conserve une étonnante fraîcheur en bouche, qui donne envie de terminer le verre.

On l’imagine sur une volaille aux morilles, avec beaucoup de plaisir

En discutant, j’apprends que monsieur Montulet s’est essayé à un vin effervescent, une belle occasion de côtoyer des bubulles…

Ainsi, suite à un décapsulage ‘intéressant’ (1/4 de la bouteille a terminé sur sa chemise :-)) d’un millésime 2009, nous avons découvert un vin d’une belle couleur jaune sous une mousse généreuse.

La bulle est très fine mais disparaît rapidement du verre.

Les arômes oxydatifs, découverts dans le millésime 2004, sont présents et agréablement relevés par les quelques bulles qui subsistent dans le verre. Un vin intriguant, qui amusera les amateurs de découverte.

 

Et ce moment privilégié se termine par la dégustation du ‘60-40’, millésime 2014 (60% Pinot Blanc – 40% Pinot Gris).

Au nez, on retrouve les arômes oxydatifs des vieux millésimes (noix, pommes, …), et en bouche, la fraîcheur du jeune millésime (fruité, citron, …). Surprenant… et pourquoi pas des asperges à la flamande pour accompagner ce vin ? Une proposition intéressante, qu’évidemment je tenterai prochainement.

Ce vin est un coup de cœur personnel.

 

Que ce fut agréable de passer ces quelques heures en compagnie de madame et monsieur Montulet.

Leur générosité, les échanges, les discussions, les rires et, bien entendu, leurs vins furent une nouvelle occasion de confirmer tout le bien que je pense de ce domaine.

De nombreuses remises en question, une étude continue du métier, permet à ce vigneron de progresser sans cesse dans la qualité de ses vins.

Vivement les prochaines quilles !

Au plaisir,